Étudier et raconter une période de notre histoire : La crise sanitaire liée au COVID 19 dans le bocage virois

Fiche projet proposée aux élèves :

Pourquoi se lancer dans ce projet ?
Les historiens mobilisent des sources extrêmement variées pour écrire l’Histoire. Sans excès, nous pouvons dire que tout peut faire source pour les historiens. Ainsi, certains travaillent sur l’hygiène, d’autres sur les croyances, sur la circulation des monnaies ou encore sur la population d’un village à une période donnée. Pour cela, après avoir défini un cadre géographique et chronologique, ils étudient aussi bien des journaux intimes que des gravures, des graffiti ou encore les inventaires du contenu de maisons à la mort de leur propriétaire. Récemment par exemple, l’étude d’un récit laissé par un menuisier sous les lattes du plancher d’un château qu’il restaure à la fin du 19ème siècle, nous donne à voir et comprendre la vie du village de Crots dans la vallée de la Durance à cette période.

Notre projet
Nous pouvons raisonnablement nous demander ce que les historiens raconteront de la période que nous sommes en train de vivre dans le bocage virois. Mais, que raconteront-ils ? Sur quelles sources s’appuieront-ils ? Et quelles traces choisiront-ils d’étudier pour comprendre ce moment qui nous semble extraordinaire ?
Je vous invite cependant à les devancer et à réfléchir à la façon dont nous allons pouvoir observer et analyser ce moment de notre histoire. Pour cela, je propose de procéder en 3 temps :
• Le premier temps est celui de la réflexion sur les sources que nous pourrions et que nous allons devoir collecter pour nous lancer notre étude, en pensant aussi que pour le moment nous sommes encore confinés et limités dans nos déplacements. Cette étape est d’autant plus importante qu’elle déterminera ce que nous étudierons au sujet de cette période.
• Le second temps est celui de la collecte de ces sources. Une collecte d’autant plus importante qu’elle nous apportera la matière première de notre étude.
• Le troisième temps est celui de l’analyse des sources que nous avons collecté pour en extraire des informations et les organiser pour raconter cette période hors norme.
• Un quatrième temps pourrait (cela reste pour le moment à l’état de projet) être celui de la communication de notre travail afin de faire connaître notre démarche et nos travaux.

une proposition de nicolas Cordray et Clémentine Letellier (Collège Maupas Vire)
nicolas.cordray@ac-normandie.fr
clementine.letellier@ac-normandie.fr

Voir en ligne : Présentation vidéo du projet

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)