Evaluation et contrôle continu

"Chères et chers collègues,

La suppression des évaluations communes, souhaitée par le comité de suivi de la réforme du lycée général et technologique, a pour conséquence l’intégration, à la hauteur de 40 % dans le baccalauréat, des notes des bulletins scolaires de première et de terminale pour l’ensemble des disciplines du tronc commun (en dehors du français et de la philosophie) et l’enseignement de spécialité non poursuivi en terminale. Ce qui a été acté réglementairement par la note de service « Modalités d’évaluation des candidats à compter de la session 2022 » du 28 juillet 2021 publiée au Bulletin officiel du 29 juillet, qui encadre l’application du contrôle continu.

Avec comme boussole l’égalité de traitement des élèves, au sein du même établissement et entre établissements différents, la mise en œuvre d’un contrôle continu invite à réfléchir, au sein de chaque lycée concerné par les voies générale et/ou technologique, à la dimension certificative de l’évaluation.

C’est le sens du projet d’évaluation que chaque lycée doit élaborer d’ici à la fin octobre.

Afin de conforter une approche juste, équitable, diversifiée et explicite de l’évaluation certificative, un guide national est consultable sur Eduscol. Il expose d’une part des principes communs et d’autre part des préconisations par discipline et par spécialité. Il est conçu pour nourrir la réflexion des équipes dans la continuité des textes réglementaires.

Pour contribuer à la réflexion en établissement et sur la base des recommandations de ce guide national, les IA-IPR d’histoire-géographie animeront le 24 septembre prochain (à raison de trois sessions) un webinaire sur les enjeux et la déclinaison concrète de ces évolutions dans les disciplines et enseignements qui nous concernent directement (HG, EMC, HGGSP). Ce webinaire s’adresse à tous les professeurs d’histoire-géographie des établissements publics et privés exerçant en voie générale et technologique. Il fera l’objet d’ordres de mission. Si les nécessités de service ne permettent pas à tous de suivre ce webinaire, nous demandons aux présents de bien vouloir diffuser l’information recueillie vers leurs collègues retenus.

La réflexion collective sur la dimension certificative du contrôle continu doit enfin s’appuyer sur la prise en compte de la vocation première de l’évaluation, qui est de contribuer à faire progresser les élèves dans leurs apprentissages."
A.Boucker, JF Arnal, B.Descamps

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)