HGGSP

Analyse des attentes à l’épreuve écrite terminale d’HGGSP Enseigner et évaluer en HGGSP

Chères et chers collègues,

L’enseignement de spécialité Histoire-Géographie-Géopolitique et Sciences Politiques (HGGSP) entame sa troisième année et remporte, grâce à votre engagement, un franc succès auprès des élèves.

Lors de nos échanges, au-delà des circonstances induites par la pandémie qui limitent la prise de recul sur les premières années de mise en oeuvre, vous avez témoigné de l’intérêt de cet enseignement mais aussi de son ampleur, de sa densité et de son niveau d’exigence, autant pour vous que pour vos élèves.

Au regard des sujets d’examen parus pour la session 2021, il nous a semblé utile de montrer en quoi, en complète articulation avec les connaissances visées, la spécialité HGGSP introduit une approche notionnelle à la fois nouvelle et complexe à mettre en oeuvre dans les progressions et les séquences. Or, c’est précisément la capacité des élèves à manipuler des grilles de lectures et d’analyse, en appui notamment sur les jalons, qui est attendue pour traiter les sujets de dissertation comme d’étude critique de document(s).

Par ailleurs, la session 2022 verra le retour à la maquette telle que définie par le BO, avec un sujet de dissertation et un sujet d’étude critique de document(s).

Pour appuyer la poursuite de la mise en oeuvre de ce nouvel enseignement de spécialité, nous vous proposons un document visant à préciser les attendus des épreuves écrites. Nous avons construit ce document à partir des sujets parus (sujets prévus pour mars 2021, sujets tombés en juin et septembre 2021 à destination des candidats dits individuels). Nous avons en outre délibérément choisi de nous attarder sur des sujets (dissertation ou étude critique de documents) qui nous ont parus parmi les plus complexes, afin de d’interroger à quelles conditions ils pouvaient être traités par tous les élèves.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)